La technologie de l’impression 3D ne cesse d’évoluer. L’utilisation de ce type d’impression gagne plusieurs domaines, dont celui de la bijouterie et de la joaillerie. Avec la méthode de création dite fabrication additive, les moyens de production traditionnels ne sont plus suffisants. Les bijoutiers et joailliers recourent désormais à l’impression 3D pour faciliter leur travail et être plus productifs. Le point sur cette nouvelle méthode : quels sont les avantages de son utilisation, en quoi cette méthode consiste, comment l’utiliser et combien coûte une imprimante 3D pour bijoutier ?

L’impression 3D en bijouterie et en joaillerie

Les domaines de la bijouterie et de la joaillerie, bien que des domaines assez anciens se modernisent peu à peu. L’utilisation des outils de haute technologie comme les imprimantes 3D dans ces domaines se démocratise peu à peu. Le mode de fonctionnement d’une imprimante 3D en joaillerie est assez simple. Le joaillier modélise le bijou en 3D et le découpe en section très peu épaisse. C’est l’imprimante qui vient ensuite déposer des couches successives de matières sur la section afin d’obtenir l’objet final. Un joaillier moderne se procurera ainsi de cette aide complétant son savoir-faire traditionnel, qu’est l’imprimante 3D en joaillerie. Cliquez ici pour en savoir davantage.

Il faut également noter que cette technologie offre des avantages indéniables par rapport aux procédés traditionnels de fabrication de bijoux. Chaque étape de la création bénéficie de ces avantages : depuis la conception jusqu’à la production de l’objet final. La reproduction des prototypes et des bijoux à prix abordables devient plus facile et plus rapide.

Ce type d’appareil trouve sa principale utilisation dans la création de bijoux en série. Toutefois, il peut également servir à la création d’un objet unique. Son principal avantage réside dans sa grande précision qui lui permet de réaliser des bijoux de forme complexe. Grâce à cette technique, les bijoutiers et les joailliers peuvent ainsi personnaliser leur création selon les attentes des clients.

Les avantages de l’impression 3D en bijouterie

Aide précieuse et complémentaire aux méthodes et savoir-faire traditionnels des bijoutiers et des joailliers, l’impression 3D en bijouterie offre plusieurs avantages. Ces avantages sont à la fois évolutifs, économiques et performants

avec une imprimante 3D en bijouterie, la complexité n’est plus un obstacle à la création. Les pièces qui étaient jadis impossibles à créer ne le sont plus grâce à cette machine. La seule limite est l’imagination du créateur de bijoux.

Un autre avantage est la personnalisation de chaque bijou. Si auparavant il était difficile de satisfaire pleinement les fantaisies et les demandes des clients, avec une imprimante 3D c’est facile. En effet, avec les méthodes anciennes, il fallait modifier les paramètres et les mêmes les outils pour produire différentes formes de bijoux. Grâce à l’impression 3D, il est possible de fabriquer des bijoux sur mesure en ne modifiant que le modèle.

Enfin, l’utilisation d’une imprimante 3D dans la joaillerie et la bijouterie facilite la production en série. Le délai de livraison se trouve ainsi réduit puisque la production est plus rapide. Ce qui entraîne une diminution du coût de production. Investir dans une telle imprimante est donc très bénéfique pour les bijoutiers qui pensent produire des petits volumes ou encore des pièces uniques.

L’impression 3D, les techniques en bijouterie et en joaillerie

Datant de plusieurs siècles, les techniques utilisées en joaillerie ne cessent d’évoluer et se modernisent peu à peu. L’utilisation d’une imprimante 3D entre dans ce processus de modernisation. Ce type d’imprimante améliore la conception et la fabrication des bijoux et facilite ainsi la tâche des joailliers et des bijoutiers. Parmi les fonctions principales d’une imprimante 3D en bijouterie, figure le prototypage et la fabrication directe de bijoux. Ce qui fait économiser du temps et de l’argent aux professionnels de ce domaine.

L’impression 3D permet de créer des prototypes de bijoux en plastique. Cette étape se fait avant le choix du design définitif du bijou à créer et permet également d’obtenir une moule pour la production finale. La technique utilisée pour créer les moules est la technique de la cire perdue. Le prototype 3D est imprimé sur la cire pour former le moule. Cette technique est utilisée pour créer des bijoux avec des métaux, comme l’or, l’argent ou encore le bronze.

Pour les autres métaux, comme l’acier ou le titane, la pièce est directement imprimée sur le métal sans passer par le moule. Ce procédé nécessite une imprimante 3D métal qui est une technologie encore très onéreuse.

L’impression 3D en bijouterie utilise en général deux technologies : la SLA et la DLP. Ces deux technologies permettent d’obtenir un produit final très lisse avec des détails d’une très grande précision et finesse.

Le prix des imprimantes 3D en bijouterie et joaillerie

Plusieurs facteurs influent sur le prix d’une imprimante 3D destinée à la bijouterie et à la joaillerie. L’un d’eux est la technologie utilisée. Les écarts de prix entre les différents modèles d’imprimantes s’expliquent ainsi par la différence de technologie d’impression et par les ressources nécessaires pour faire fonctionner l’imprimante en question. Évidemment, les modèles onéreux produisent des pièces d’une qualité irréprochable.

Le prix des imprimantes 3D varie également en fonction du nombre de buses d’impression et de l’épaisseur des couches d’impression dont elle dispose. L’épaisseur des couches varie de 16 à 200 microns en général. Il faut savoir que plus les couches sont nombreuses, plus le résultat des stratifications sera meilleur.

La solidité et la répétabilité sont également des critères qui influent sur le prix de l’imprimante. Grâce à ces deux caractéristiques, l’imprimante est capable de reproduire au moins deux fois la même pièce. Enfin, des critères comme la facilité d’utilisation ou encore la vitesse d’impression déterminent également le prix d’une imprimante 3D pour bijouterie ou joaillerie.