L’or est une valeur refuge. En lingots, en lingotins ou en petites pièces, l’or a une valeur importante qui ne se perd pas dans le temps. Passionnés, collectionneurs, investisseurs ou novices, tous peuvent miser sur la vente, l’achat et le rachat d’or pour placer leur argent.

Le marché de l’or : un savoir-faire français

Confiance, transparence et discrétion : un leitmotiv pour les professionnels du marché de l’or. La confiance est la base d’un partenariat équitable et responsable, dans la mesure où la transaction se base sur des produits coûteux. La transparence, quant à elle, est un principe : l’information accessible et fluide rassure les clients quant à la probité de l’agence spécialisée. Enfin, la discrétion quant aux transactions réalisées est aussi une qualité, pour la sécurité du client, dans la limite du légal. Le savoir-faire français, comme vous pourrez vous en rendre compte sur www.gold.fr rend le marché de l’or moins intimidant pour les particuliers et les novices, plus simple, tout en étant fiable et surtout sécurisé, grâce à une procédure éprouvée.

Comment se fixe le cours de l’or ?

La cotation des métaux de valeur comme l’or se fait sur les quatre principaux marchés internationaux de Tokyo, de Londres, de Zurich et de New-York. C’est la London Bullion Market Association qui est chargée de contrôler les fluctuations des prix de l’or et d’en déterminer quotidiennement le cours à 10 h 30 GMT et à 15HGMT : c’est le London Gold fixing. Les membres de la London Bullion Market Association sont des banques internationales, des marchands et des fabricants de métaux précieux qui analysent le cours de l’or. Le prix de l’or dépend ainsi de sa cotation sur les marchés internationaux et sont différents d’un jour à l’autre.

L’achat d’or : le B.A. BA

Il y a deux types de marché de l’or : le marché privé d’un côté et le marché professionnel et institutionnel, de l’autre côté. Le marché privé concerne les individus qui écoulent ou vendent les pièces d’or et les lingots de moins d’un kilo. Le marché professionnel et institutionnel est occupé par les acheteurs officiellement mandatés et qui observent les prix générés par le London Gold Fixing. En marge de ces deux marchés, il existe un cercle plus restreint de numismates qui regroupe les transactions des rares pièces de collection. Il y aussi deux types d’or à acheter : l’or physique et l’or virtuel. L’or physique peut être boursable ou non boursable, et se décline en pièces et en lingots. Boursable, l’or est acheté sous sachet scellé. Sa valeur évolue selon l’offre et la demande. L’or boursable fait bénéficier d’une prime qui est l’écart entre le prix de la pièce au poids de l’or et la valeur de la pièce cotée en bourse. Les pièces non boursables sont dépendantes du cours officiel au moment de la vente d’or. Quant aux lingots, leurs cotations sont déterminées par le London Gold fixing et les marchés internationaux. Pour l’or virtuel, il s’agit d’un produit conservé et sécurisé dans les coffres jusqu’à la revente. On achète de l’or virtuel par l’intermédiaire d’une banque, d’une plateforme on ligne : le produit existe réellement mais ne passe pas de mains en mains dans la transaction.

Vente d’or : où peut-on revendre son or au meilleur prix ?

La vente d’or par le particulier, comme des pièces, des bijoux, ou des lingotins, peut se faire auprès d’une banque ou d’une agence. Si vous choisissez de déposer votre or à la banque, celle-ci organisera sa revente en bourse. En fonction de la qualité de vos pièces, elles pourraient être refusées sur les marchés. Cette option risque d’être onéreuse car frappée de taxes dont vous devez vous acquitter, que votre bien soit recevable ou non. Vous pouvez aussi passer par des sites internet, des plateformes de vente entre particuliers, des itinérants ou des bureaux de tabac. Toutefois, la qualité d’expertise n’est pas assurée, ni la fiabilité du prix, ni la sécurité de la transaction. La meilleure option est de confier votre or à une agence spécialisée où vous avez le droit de demander une estimation de la valeur de votre bien avant de le céder. L’estimation est un test chimique qui peut se faire en agence ou à distance et permet de constater et de jauger la valeur du métal en fonction du cours de l’or. L’option de la vente de son or auprès d’une agence spécialisée est moins chère et surtout plus rassurante car jusqu’à la transaction finale validée, votre bien reste à votre disposition.

Le régime fiscal des transactions de l’or

Pour se positionner sur le marché de l’or, il faut d’abord comprendre la fiscalité qui régit les transactions du métal jaune. C’est d’ailleurs une fiscalité assez subtile car elle est différente pour l’ achat d’or et pour la vente d’or. Le régime fiscal français propose deux options. Tout d’abord, la première option est supportée par le vendeur. C’est une taxe forfaitaire appliquée au montant brut de la vente d’or, à hauteur de 11,5 % du capital. Cette taxe qui est assimilable au mécanisme de la TVA, concerne la vente par le particulier et les exportations en dehors des pays de la communauté européenne. La seconde option est un régime d’impôts dégressif. La taxe est à hauteur de 36,2 % de la plus-value, avec une décote annuelle de 5%. Cette option est l’idéale pour le rachat d’or auprès d’institutions professionnelles qui présentent des pièces numérotées. Cette taxation concerne les individus vendeurs, mais aussi les plateformes de ventes et d’achats d’or entre particuliers.